Activité de synthèse

Un cours adapté à votre réalité !

L’activité de synthèse (FCM5400) est le dernier cours à suivre du programme. On s’y inscrit à la session d’hiver de la 3e année, c’est-à-dire une fois que les cours de la majeure sont tous complétés et à la dernière session du certificat ou de la mineure. Comme son nom l’indique, ce cours se veut une synthèse des acquis. Il vise à intégrer les apprentissages réalisés durant la majeure et dans le cadre du certificat ou mineure suivi.

Diverses sortes d’encadrement sont possibles selon les besoins et la réalité de chacun. Il revient à l’étudiant et au professeur responsable du cours de déterminer pour chacun la formule la plus appropriée, qu’il s’agisse d’un projet de recherche, de l’approfondissement de connaissances sur un sujet précis, voire d’une expérience en milieu professionnel.

Il faut savoir que l’activité de synthèse requiert un investissement semblable à un cours de deuxième ou de troisième année (100 heures environ, minimum 150 heures pour une expérience en milieu professionnel).

Le projet de recherche consiste à aborder un sujet que l’étudiant aimerait, par exemple, approfondir dans le cadre d’une maîtrise. Le projet de recherche peut être vu comme une occasion de se préparer aux études de cycle supérieur à l’université. Au terme du cours, l’étudiant aboutira par exemple à une proposition de recherche se conformant aux exigences du document requis pour l’admission à la maîtrise en communication à l’UQAM.

Le tutorat de formation, autre option possible dans le cadre de l’activité synthèse, vise à consolider des connaissances dans un domaine que l’étudiant connait peu. C’est l’occasion, par exemple, d’en apprendre davantage sur la communication interculturelle ou la gestion de projet. L’étudiant se formera lui-même, de façon autodidacte, par le biais de trois travaux écrits. Au terme de sa formation, l’étudiant devrait être en mesure de pouvoir donner un cours magistral de trois heures sur le sujet qu’il a choisi.

L’expérience professionnelle consiste à intégrer un milieu professionnel, idéalement dans le milieu dans lequel l’étudiant aimerait décrocher un emploi une fois son diplôme obtenu. L’étudiant effectuera au minimum 150 heures de travail dans la compagnie ou l’institution choisie et rédigera un rapport d'intégration professionnelle.